close
Oxford BioTherapeutics créée un département clinique en Suisse
Acteurs et Secteurs

Oxford BioTherapeutics créée un département clinique en Suisse

Déjà doté d’une filiale de R&D aux Etats-Unis, le britannique Oxford BioTherapeutics vient d’implanter ses nouvelles opérations de développement clinique en Suisse, à Bâle. Cette société spécialiste des thérapies ciblées en oncologie a choisi de nommer le Dr Esteban Pombo-Villar pour diriger cette structure. Précédemment en charge de la gestion des alliances au sein de l’Institut Novartis pour la recherche biomédicale (Novartis Institute for Biomedical Research – NIBR), le Dr Esteban Pombo-Villar (photo) intègre également le comité directeur d’Oxford BioTherapeutics.
L’ouverture de cette nouvelle antenne en Suisse marque une transition majeure pour le britannique spécialiste du développement de traitements anticancéreux dirigés contre de nouvelles cibles thérapeutiques identifiées à partir de ses bases de données protéomiques OGAP®. Si Oxford BioTherapeutics s’était orientée très rapidement après sa création vers la recherche de biomarqueurs et la mise au point de diagnostics compagnons associés à ses anticorps en développement, la société s’est maintenant engagée depuis l’automne dernier dans une politique active de partenariats qui refléte la progression de son porte-feuille de produits vers la clinique (1). A quelques jours d’intervalle, ont ainsi été signés deux accords de licence conférant au britannique l’accès à des technologies applicables à la production d’anticorps. Le premier a été conclu avec le suisse Lonza sur sa technologie propriétaire GS Gene Expression System™ pour la création de lignées cellulaires recombinantes productrices d’anticorps (Voir http://biopharmanalyses.fr/agreements/?pageid=477). Le second est intervenu avec CMC Biologics et permet à Oxford BioTherapeutics d’appliquer la technologie CHEF1®  du danois à la production d’un de ses anticorps thérapeutiques (Voir http://biopharmanalyses.fr/agreements/?pageid=482).
Enfin, Oxford BioTherapeutics, déjà partenaire de GSK depuis 2009 pour le développement d’anticorps dirigés contre des cibles identifiées à partir de ses bases de données, a signé l’année dernière deux accords importants pour le développement d’anticorps conjugués. Avec Sanofi, il s’agit d’un accord portant sur un anticorps conjugué dirigé contre une cible identifiée par Oxford BioTherapeutics (Voir http://biopharmanalyses.fr/agreements/?pageid=217).
Quant à l’accord signé en septembre dernier avec l’américain Seattle Genetics, il prévoit que la biotech britannique produise d’abord une série d’anticorps monoclonaux dirigés contre de nouveaux antigènes tumoraux identifiés à partir de la base de données OGAP®. Leur criblage sera ensuite pris en charge par Seattle Genetics sur la base de sa technologie permettant le couplage d’un anticorps à un agent cytotoxique (Voir http://biopharmanalyses.fr/agreements/?pageid=604)
(1) Oxford BioTherapeutics, qui a vu le jour en 2004, a conclu dès 2005 un accord de partenariat avec un spécialiste des applications de la protéomique au diagnostic médical, l’américain Biosite racheté depuis par son compatriote Alere.


Your email address will not be published.