close
Nouvelle augmentation de capital pour Genfit
Acteurs et Secteurs

Nouvelle augmentation de capital pour Genfit

Genfit, société lilloise spécialiste de la R&D biopharmaceutique dans les domaines du cardiométabolisme, vient de finaliser une augmentation de capital de 14,325 millions d’euros dans le cadre du placement privé de 2,92 millions de nouvelles actions. Avec cette opération, il s’agit en premier lieu pour Genfit de se doter des financements nécessaires pour poursuivre le développement clinique et maximiser la valeur de son produit phare, le GFT505. Actuellement au stade de la phase 2b pour le traitement de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH – Non-Alcoholic SteatoHepatitis), ce composé pourrait en effet être doté d’un potentiel thérapeutique plus large. Au regard des données déjà obtenues aux niveaux pré-clinique et clinique, le GFT505 pourrait s’appliquer à tous les stades de la NASH jusqu’à son évolution vers le cancer du foie, tandis que son mécanisme d’action anti-fibrotique serait susceptible d’ouvrir la voie à son évaluation dans les fibroses hépatiques/cirrhoses liées aux hépatites virales chroniques ou à l’alcool. Concernant l’étude de phase 2b en cours, plus d’une centaine de patients ont d’ores et déjà été recrutés aux Etats-Unis et en Europe et ses premiers résultats sont maintenant attendus pour fin 2014 – début 2015.

Enfin, ces financements devraient aussi contribuer à faire progresser les programmes pré-cliniques de Genfit, en particulier ses programmes TGFTX3 et TGFXT1. Dans le cas de ce dernier, la société vient notamment d’identifier et de valider une nouvelle famille de composés capables d’inhiber la sécretion d’interleukine-17 (IL-17) grâce à leur activité antagoniste du récepteur nucléaire ROR?t. L’IL-17 étant produite par les lymphocytes proinflammatoires Th-17 impliqués dans l’induction de différentes maladies auto-immunes, cette famille pourrait ainsi générer des candidats potentiels pour le traitement de pathologies telles que le psoriasis, la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde ou les maladies inflammatoires chroniques intestinales.

 


Your email address will not be published.