close
6ème édition des Innovation Days à Paris
Acteurs et Secteurs

6ème édition des Innovation Days à Paris

Offrir à Paris un évènement à taille humaine avec un public qualifié pour garantir l’efficacité des rencontres d’affaires, tel est l’objectif des Innovation Days organisées pour la sixième fois cette année à Paris, les 5 et 6 octobre prochains. A l’origine de cette
initiative, le groupe Universal Medica, qui, face à un contexte conjuguant expiration d’un nombre croissant de brevets, essor des génériques, coût de plus en plus élevé de la R&D et développement  de l’open innovation et des partenariats public-privé, a choisi, en 2009, de mettre en place une nouvelle entité dédiée spécifiquement au management de l’innovation, Universal Biotech. « Nous avons ensuite créé le prix de l’Innovation pour accélérer l’accès au marché et le succès commercial des porteurs de projets. La première édition s’est tenue en 2009 dans le cadre du congrès Eurobio, mais cette manifestation ayant disparu, nous avons choisi de créer notre propre évènement, Innovation Days », explique Rafi Mardachti, président d’Universal Medica et d’Universal Biotech.

 Six finalistes sélectionnés parmi 136 projets

     Les Innovation Days revendiquent un positionnement qualitatif avec une sélection des projets issus du monde académique ou de jeunes sociétés par un comité de pilotage international renouvelé chaque année et composé de clusters, d’industriels, d’investisseurs et d’institutionnels. Les participants ont ainsi la possibilité d’augmenter leur visibilité auprès des professionnels et d’obtenir une évaluation de leur projet par un jury d’experts. Les vainqueurs ont aussi la possibilité de gagner jusqu’à 30 000 euros sous la forme d’une dotation financière et de services de consulting.

    Cette année, les six finalistes ont été retenus parmi 136 projets éligibles sur les 289 candidatures reçues en provenance de 34 pays. Ici, les critères d’éligibilité reposent à la fois sur la valeur scientifique, le niveau de propriété intellectuelle, la faisabilité scientifique et commerciale des projets et la qualité de l’équipe. Les deux lauréats choisis parmi les six finalistes issus de cinq pays (Etats-Unis, France, Israel, Pays-Bas et Suisse) recevront leur prix lors de la manifestation. Pour les lauréats comme pour les porteurs de projet qui n’auront pas été primés, l’histoire ne s’arrêtera  pas là pour autant. Pour la première fois cette année, les Innovation Days proposent un forum de rencontres sélectives baptisé Biomeetic. Dans ce cadre, les 20 meilleurs projets ayant concouru au prix de l’innovation auront l’opportunité de présenter leurs travaux dans le cadre de rendez-vous individuels avec des investisseurs et des dirigeants issus de l’industrie pharmaceutique. Une initiative dont les résultats seront à suivre de près, au regard des résultats déjà obtenus par les précédents lauréats après l’obtention de leur prix (1).

Une nouvelle initiative pour 2016

     Au-delà du prix qui a reçu la candidature de plus de 900 projets depuis sa création, la manifestation s’était déjà élargie avec l’introduction de sessions de networking et de conférences sur les questions de l’accès au marché, de la transformation de l’innovation digitale et des alliances stratégiques. La sixième édition des Innovation Days sera maintenant l’occasion d’annoncer une nouvelle initiative qui sera mise en place pour les sessions de l’année prochaine. « 2016 verra l’inauguration d’une action inédite qui permettra aux porteurs de projets un accès direct aux financements pendant la durée des Innovation Days », indique Rafi Mardachti. Rendez-vous pris pour octobre pour en savoir plus…

(1) 59 % des 22 start-up finalistes ont levé des fonds ou signé un partenariat après le prix de l’innovation. Six des sept précédents lauréats ont conclu un partenariat après l’obtention du prix de l’innovation. Il s’agit notamment de l’allemand Aicuris, maintenant partenaire de l’américain Merck&Co pour le développement de médicaments candidats au traitement des infections par les cytomégalovirus, du français Mellitech, signataire d’un accord avec Janssen sur le développement de thérapies ciblant une protéine transporteur du zinc pour le traitement du diabète, du suédois Immune Therapy Holdings avec l’indonésien Kalbe Pharmaceuticals pour le développement d’une immunothérapie cellulaire destinée au traitement du cancer du colon et du cancer du sein, du belge Iteos Therapeutics qui a cédé une licence à l’américain Pfizer pour le développement de médicaments anticancéreux dirigés contre des cibles impliquées dans l’immunosuppression des cancers  et de l’allemand XL-Protein avec l’américain Merck MSD Animal Health.

 © BioPharmAnalysesToute copie, diffusion, distribution, reproduction partielle ou totale  des informations publiées sur BioPharmAnalyses sont interdites sans accord préalable de la direction de la publication.


Your email address will not be published.