close
Un an et demi de plus pour développer un antidiabétique, Onduo, nouvelle joint-venture de ...
Actualités

Un an et demi de plus pour développer un antidiabétique, Onduo, nouvelle joint-venture de Sanofi pour la prise en charge du diabète, Tours, capitale mondiale des ultrasons avec l’IUS 2016….

Au sommaire de BioPharmAnalyses n°140 :

DIABETE

Un an et demi de plus pour développer un antidiabétique : Avec une population de patients qui a quadruplé depuis les années 1980 et pourrait compter 600 millions de personnes à l’horizon 2035, le diabète figure parmi les problèmes de santé publique majeurs auxquels sont confrontés nos systèmes de santé. Selon les données de l’OMS, cette maladie métabolique a été à l’origine de 1,5 million de décès en 2012 et a généré 2,2 millions de décès supplémentaires par son impact sur l’augmentation des risques cardiovasculaires. Néanmoins, le développement de médicaments pour le traitement du diabète s’avère le plus risqué de tous les développements pharmaceutiques d’après la dernière étude du Tufts Center for the Study of Drug Development (CSDD)…..

Onduo, nouvelle joint-venture de Sanofi pour la prise en charge du diabète : Un an après l’annonce de leur association pour le développement de nouveaux outils pour améliorer l’observance et faciliter la gestion de leur traitement par les patients diabétiques, Sanofi et Verily Life Sciences, la division Sciences de la vie de Google, viennent de créer une société conjointe, Onduo (BioPharmAnalyses n°114). Basée aux Etats-Unis, à Cambridge, celle-ci sera chargée de…

Dernières nouvelles des AMM dans le diabète de type 2 : Chez Novo Nordisk, IDegLira®/Xultophy® (insuline degludec et liraglutide) de Novo Nordisk est en cours d’évalution aux Etats-Unis où la FDA devrait rendre sa décision en décembre prochain. La combinaison associe une insuline à très longue durée d’action…

Ertuglifozine : Un nouvel inhibiteur de la SGLT2, l’ertuglifozine de Merck&Co et Pfizer devrait aussi faire l’objet d’une demande d’AMM à la FDA d’ici la fin de l’année, puis dans les autres pays en 2017.

Le marché du diabète en chiffres : Le marché mondial du traitement du diabète est évalué à 163,2 milliards de $ en 2022 contre 70,8 milliards de $ en 2015, selon les chiffres de GBI Research. Cette progression, dont le rythme annuel est estimé à 12,7%, est liée à l’augmentation de l’incidence du diabète de type 2 et de l’obésité.

ULTRASONS A USAGES THERAPEUTIQUES

Tours, capitale mondiale des ultrasons avec l’IUS 2016 : L’édition 2016 de l’IUS (International Ultrasonics Symposium) 2016 qui vient de se tenir à Tours du 18 au 21 septembre, a battu des records avec plus de 1300 participants venus des cinq continents. Alors que l’IUS présente chaque année les derniers développements scientifiques et techniques dans le domaine des ultrasons, la manifestation, dont le comité d’organisation était présidé par Ayache Bouakaz, directeur de recherche de l’équipe « Imagerie et Ultrasons » de l’UMR 930 « Imagerie & Cerveau » (Inserm – Université François-Rabelais de Tours), a confirmé la place croissante de la santé (recherche fondamentale, essais cliniques, diagnostic, imagerie…) dans l’univers des ultrasons. Plus des deux tiers des 1 100 posters et présentations orales de l’IUS 2016 se sont consacrés aux applications médicales et thérapeutiques des ultrasons et confirment leur contribution à l’évolution vers la médecine de précision, en permettant des diagnostics de plus en plus pointus grâce à la visualisation des tumeurs en 3D, au suivi de l’activité cérébrale ou à la cartographie du système vasculaire, en améliorant l’efficacité thérapeutique de traitements déjà connus ou encore en autorisant une évaluation précoce de l’efficacité d’une thérapie ciblée….

Première mondiale à Tours pour les applications des ultrasons dans le traitement des cancers : Le premier essai clinique portant sur la délivrance ciblée de chimiothérapie par ultrasons et microbulles (agents de contraste ultrasonores) va être réalisée à Tours par l’équipe « Imagerie et Ultrasons » d’Ayache Bouakaz, directeur de recherche au sein de l’UMR 930 « Imagerie et Cerveau » de l’Inserm et de l’Université François Rabelais de Tours, et par le service d’hépatogastroentérologie et de cancérologique digestive du CHRU de Tours dirigé par le professeur Thierry Lecomte (CHRU Tours – Université François Rabelais de Tours). Baptisée INCA16- TL/SONCHIMIO, l’étude coordonnée par ces deux chercheurs…

La filière française des ultrasons se structure autour de FLI : A l’occasion de l’IUS 2016, le réseau de plateformes d’imagerie du vivant France Life Imaging (FLI), en partenariat avec le pôle Medicen Paris Région, a poursuivi ses débats pour structurer la filière des ultrasons à usage médical en France. FLI, qui a été créé en 2012 dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir (PIA), inclut une centaine de laboratoires académiques et fédère une communauté de plus de 1 000 chercheurs, ingénieurs et techniciens. Si la communauté académique est déjà structurée, avec, en parallèle, une bonne représentation des travaux français au sein de l’IUS, il ressort des premiers débats la nécessité de développer la présence des cliniciens et d’atteindre un équilibre entre cliniciens, chercheurs et industriels. Ici, la structuration de la filière pourrait contribuer à renforcer les liens entre académiques et cliniciens pour mieux identifier et définir des sujets de recherche. Cette demande de structuration est aussi présente du côté des industriels, pour lesquels la filière n’est pas identifiée auprès des politiques locaux ou nationaux. Il s’agirait ici de dresser un état des lieux des acteurs industriels des ultrasons présents en France et de faciliter le développement de projets collaboratifs grâce à un annuaire recensant académiques, cliniciens et industriels. Plusieurs groupes de travail sont en cours de constitution et les travaux se prolongeront maintenant le 15 novembre avec le colloque « Les ultrasons en France : innovations pour l’imagerie médicale et la thérapie en 2016 » organisé par FLI et Medicen Paris Région à l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM). (https://my.medicen.org/manifestations/27956/).

PRODUITS

Demande d’autorisation du dupilumab dans la dermatite atopique : Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent de déposer la demande d’autorisation du dupilumab aux Etats-Unis. L’anticorps monoclonal dirigé contre la sous-unité alpha du récepteur de l’interleukine-4, est destiné au traitement de la dermatite atopique…

BIOSIMILAIRES

Premier biosimilaire d’Humira® : La FDA vient d’attribuer la première autorisation de mise sur le marché d’un biosimilaire d’Humira® (adalimumab) à Amjevita® d’Amgen. Ce dernier ne devrait toutefois pas pouvoir être commercialisé avant l’expiration du dernier brevet couvrant Humira® aux Etats-Unis jusqu’à fin 2016….

Vers l’interchangeabilité des biosimilaires : Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2017 prévoit la possibilité de changer de biosimilaire en cours de traitement. Ce changement, qui fait suite aux évolutions indiquées dans les dernières recommandations de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), devra être effectué sous le strict contrôle du prescripteur.

Shire se sépare des biosimilaires de Baxalta : A peine plus de trois mois après avoir finalisé le rachat de Baxalta, entité indépendante qui regroupe depuis juin 2015 les activités Biosciences de l’américain Baxter, Shire vient de restituer Coherus Biosciences et à Momenta Pharmaceuticals les droits acquis par Baxalta sur deux de leurs biosimilaires, le CHS-0214 (etanercept) et le M923 (adalimumab)…..


Your email address will not be published.