close
Quidd : pour l’imagerie moléculaire optique
Acteurs et Secteurs

Quidd : pour l’imagerie moléculaire optique

Réunir imagerie optique in vivo et biologie moléculaire pour visualiser et analyser des mécanismes pathologiques ou pour localiser une molécule et suivre ses effets thérapeutiques chez un animal modèle, telle est la mission que s’est assignée Quidd (Quantitative Imaging in Drug Development). Créée en octobre 2003 par son actuel directeur scientifique, Marc Massonneau, la société déploie ses activités selon deux axes majeurs, à savoir le développement d’un portefeuille de sondes moléculaires optiques et la mise au point de systèmes de détection optique et d’analyse des signaux générés.

« Si la chimie est le cœur de métier de Quidd, nous disposons de savoir-faire en biologie, en ingénierie, en optique et en analyse d’image qui nous permettent de fournir des solutions exploitables dans les domaines de la recherche clinique pour l’industrie pharmaceutique et biotechnologique, de l’imagerie médicale et du diagnostic, indique le DG de Quidd, Pascal Fruit. Quidd dispose ainsi d’une gamme de sondes moléculaires « intelligentes » porteuses de fluorophores. Celles-ci  permettent de cibler une palette d’activités spécifiques susceptibles d’être modifiées lors de phénomènes pathologiques (activités enzymatiques telles que l’activité protéase avec des sondes caspases, métalloprotéinases, …) ou de molécules impliquées dans des processus physiologiques. Une fois leur cible atteinte, ces sondes libèrent leur fluorophore, émettant ainsi un signal qui sera analysé et mesuré grâce à un système d’imagerie dédié. Au-delà de ce catalogue, la société propose aussi une activité de conception de sondes à façon pour l’imagerie moléculaire optique. « Quidd peut développer, soit directement avec l’industrie pharmaceutique, soit en sous-traitance avec des CRO, des molécules fluorescentes activables conçues pour leurs programmes de développement de nouveaux médicaments dans les domaines du cancer, de la cardiologie, de l’inflammation ou du diabète », explique Pascal Fruit.

Un système d’imagerie pour la pré-clinique…

Parallèlement, Quidd a aussi mis au point un système de détection optique spécifique, adapté à l’utilisation de ces sondes porteuses de fluorophores. L’appareil développé, l’imageur QOS®, a notamment été conçu pour la recherche pré-clinique, avec la possibilité de visualiser la localisation de tumeurs en lumière blanche et par fluorescence et de suivre l’évolution d’un candidat-médicament chez un animal modèle (souris, rat). « Jusqu’à présent, cet appareillage a notamment servi à la réalisation d’études ad hoc avec l’industrie pharmaceutique dans le cadre de travaux de développement de molécules anticancéreuses pro-apoptotiques, indique Pascal Fruit. Une version miniaturisée est également en cours de mise au point, indique Pascal Fruit. Celle-ci se présente sous la forme d’une gélule que le patient peut ingérer, ce qui ouvre des applications potentielles dans le domaine du dépistage et du diagnostic, en particulier dans le diagnostic de cancers ou de maladies inflammatoires du tube digestif. »

… et pour la recherche vétérinaire

Alors que les travaux à l’origine de la création de Quidd relèvent de la chimie et des techniques de l’ingénieur, ainsi qu’en atteste son portefeuille de brevets (deux brevets de chimie en partenariat avec l’IRCOF (Institut de Recherche en Chimie Organique Fine) de l’Université de Rouen – et deux brevets en propre sur la détection pour l’imagerie optique), les derniers développements en cours témoignent de la pluridisciplinarité de la société et de la diversité des applications de ses technologies. Depuis 2010, Quidd est partenaire du projet TENDIMAGE labellisé par Hippolia, pôle de compétitivité de la filière équine en association avec Ceva Santé animale, l’Ecole nationale vétérinaire de Maisons-Alfort via le site du CIRALE (Centre d’Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines) et l’université de Caen Basse Normandie. Le projet Tendimage vise à améliorer le diagnostic précoce des lésions tendineuses chez le cheval athlète. Il s’agit notamment de préciser les mécanismes moléculaires (biomarqueurs) se développant dans le tendon lors du processus de tendinite, de développer les sondes optiques permettant de mettre en évidence ces mécanismes ainsi que de mettre au point un imageur spécifique pour le suivi de cette pathologie.

Enfin, Quidd, créé en octobre 2003 par Marc Massonneau (photo) et installée depuis fin 2010 sur le Pharmaparc de Val de Reuil, où elle dispose de 800m2 de laboratoires dédiés à ses activités en biologie, en chimie et en ingénierie, est également à la recherche de partenaires stratégiques dans les secteurs du diagnostic, de l’instrumentation et de l’appareillage scientifique pour poursuivre le développement de ses imageurs.

Pour en savoir plus : http://www.quidd.com


Your email address will not be published.