close
Méthodes : Deux nouveaux brevets pour la technologie StaR® d’Heptares
Acteurs et Secteurs

Méthodes : Deux nouveaux brevets pour la technologie StaR® d’Heptares

Impliqués dans les mécanismes cellulaires de transduction des signaux, les récepteurs couplés aux protéines G (GPCR – G-protein coupled receptor) figurent parmi les protéines transmembranaires les plus étudiées par la recherche pharmaceutique. Un des spécialistes du domaine, le britannique Heptares vient d’obtenir deux nouveaux brevets protégeant sa technologie StaR® destinée à la stabilisation des GPCR.

Les brevets accordés en Europe (EP2121919) et au Japon (JP4842400) sont les premiers d’une série de demandes visant à couvrir l’utilisation de la technologie pour la recherche de médicaments, les récepteurs StaR® et les nouveaux leads obtenus grâce à l’application de cette méthode. Des demandes équivalentes ont également été déposées aux Etats-Unis.
Créée fin 2007, la société est issue des travaux du laboratoire de biologie moléculaire du Medical Research Council  et a déjà développé des collaborations étroites avec plusieurs grands laboratoires pharmaceutiques. Outre Novartis qui est partenaire d’Heptares depuis 2009, le britannique a signé trois accords majeurs en 2011. Conclu avec Takeda, le premier porte sur un GPCR associé à des pathologies du système nerveux central et s’est assorti d’une prise de participation du Japonais pour un montant de trois millions d’euros. Les deux autres accords ont été signés respectivement avec ses compatriotes, AstraZeneca et Shire.


Your email address will not be published.