close
Essais cliniques : quelques résultats européens à l’ADA
Actualités

Essais cliniques : quelques résultats européens à l’ADA

Congrès de l’American Diabetes Association (ADA) oblige, la semaine écoulée a été riche d’annonces de résultats cliniques – notamment des résultats de phase 3 – dans le domaine de la diabétologie. Parmi les grands acteurs du traitement du diabète, Novo Nordisk a annoncé cette semaine un accord de R&D avec la Juveniles Research Diabetes Foundation (JRDF) pour le développement d’immunothérapies destinées au traitement du diabète de type 1. A l’ADA, le danois a notamment développé les résultats d’une étude de phase 3a avec l’insuline degludec, nouvel analogue de l’insuline à durée d’action ultra longue pour lequel le groupe a déposé une demande d’autorisation en Europe et aux Etats-Unis en septembre 2011.

Analogues du GLP-1 en première ligne

Les données d’une étude observationnelle sur son analogue du GLP-1 (glucagon like peptide-1) Victoza® indiquent que celui-ci autorise des diminutions plus importantes du taux d’hémoglobine glyquée que l’exenatide (analogue du GLP-1)  et les inhibiteurs de la DPP-4 (dipeptidyl-peptidase 4) qui diminuent la glycémie en inhibant la dégradation du GLP-1. On relèvera aussi la présentation d’une série d’études présentées par Alkermes et Amylin Pharmaceuticals sur Bydureon®, formulation hebdomadaire de l’exenatide. Autres analogues du GLP-1 ayant fait l’objet de la présentation de résultats de phase 3, l’albiglutide du britannique GSK permet de maintenir une réduction significative du taux d’hémoglobine glyquée pendant 52 semaines, tandis que Sanofi a présenté les résultats de phase 3 de deux des études de son programme GetGoal mené avec le lixisenatide (Lyxumia®). Le dossier de demande d’autorisation de Lyxumia® est en cours d’évaluation à l’Agence européenne du médicament et son dépôt aux Etats-Unis est prévu au dernier trimestre. Zealand Pharma, qui a développé le lixisenatide, a également présenté des données relatives à un agoniste du GLP-1 et de la gastrine, le ZP3022 dont les résultats pré-cliniques suggèrent qu’il pourrait contribuer à la fois à améliorer le contrôle de la glycémie et à augmenter le nombre de cellules Bêta du pancréas.

Parallèlement, les résultats annoncés par l’allemand Boehringer Ingelheim et l’américain Eli Lilly montrent qu’ils commencent à recueillir les fruits de l’accord de coopération signé en janvier 2011 pour le développement de leur portefeuille de traitements du diabète. Les deux partenaires ont notamment présenté des données encourageantes avec deux études de phase 3 menées avec Tradjenta® (linagliptin – inhibiteur de la DPP-4) dans le diabète de type 2. Ont également été présentés les résultats d’études de phase 2 menées avec un inhibiteur de la SGLT2 (co-transporteur sodium-glucose de type 2), l’empaglifozin, et un analogue d’insuline basale, LY2605541.

… Vous pouvez retrouver plus de détails sur ces annonces et bien d’autres informations sur le secteur biopharmaceutique européen dans les cinq bases de données de BioPharmAnalyses (Rubrique Produits et Sociétés – bases études cliniques, accords, levées de fonds, rachats, vie des produits).

 


Your email address will not be published.