close
Des polymères « intelligents » pour la détection de traces et d’ultra-traces
Acteurs et Secteurs

Des polymères « intelligents » pour la détection de traces et d’ultra-traces

Isolement des métabolites issus de la dégradation de médicaments, recherche de contaminants et de perturbateurs endocriniens dans l’eau ou dans les aliments, détection de substances toxiques dans les eaux, … Si ces activités relèvent de la pratique quotidienne dans les départements analytiques de nombreux secteurs industriels (agroalimentaire, biotech, chimie, cosmétique, environnement et traitement des eaux, pharmacie…), l’extraction, la purification et la détection de ces composés souvent présents à l’état de traces dans des matrices complexes (sang, urine, lait, viandes, poissons, céréales, café, milieux de culture…) nécessitent le recours à un large éventail de méthodes (physiques, chimiques, spectroscopiques, biologiques…). C’est dans ce contexte exigeant que PolyIntell a choisi d’exploiter la technologie des polymères à empreintes moléculaires pour développer de nouvelles solutions d’extraction en phase solide (SPE – Solid Phase Extraction).

Une technologie aux applications diversifiées

La technologie des polymères à empreintes moléculaires (Molecularly Imprinted Polymers ou MIPs) repose sur un mécanisme simple où la reconnaissance de la molécule à détecter s’effectue selon le principe de la clé et de sa serrure. Leur production est une fabrication « sur mesure » dont la première étape consiste à choisir des monomères aptes à établir des interactions avec la molécule « cible ». L’étape suivante consiste à les mettre en présence dans des conditions autorisant la polymérisation des monomères autour de la molécule cible. Le polymère constitué va alors représenter un moulage, une empreinte de la molécule à détecter qui servira ensuite à la piéger et à l’extraire d’un milieu complexe. Enfin, la reconnaissance de la molécule étant basée sur sa forme, la technologie des polymères à empreintes moléculaires peut s’appliquer à une palette de molécules cibles très diversifiée, autorisant son exploitation dans de nombreux secteurs (industrie agroalimentaire, industrie chimique, environnement et traitement des eaux, industrie pharmaceutique…).

Le dernier né pour la détection du bisphénol A

« Notre première gamme de produits SPE a été élaborée pour simplifier et permettre la préparation des échantillons dans les laboratoires analytiques, explique la présidente et co-fondatrice de POLYINTELL, Kaynoush Naraghi. Cette étape est d’autant plus fondamentale que l’on cherche à analyser des traces, voire des ultra-traces, de molécules présentes dans un mélange complexe. En permettant d’éliminer les bruits de fond et les impuretés, l’utilisation de nos solutions d’extraction va permettre d’améliorer les limites de détection et de quantification des molécules d’intérêt. » Dans le domaine de la sécurité alimentaire, POLYINTELL vient de mettre au point un nouveau produit pour l’extraction spécifique du bisphénol A dans les matrices alimentaires (bière, eau, lait…), AFFINIMIP® SPE Bisphenol A. « Ce produit a été validé par plusieurs laboratoires et offre une vraie opportunité pour répondre à la problématique du bisphénol A dont l’Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement et travail (Anses) a confirmé en septembre dernier les risques sanitaires pour la santé humaine. Il permet d’analyser produits alimentaires et emballages et de déterminer les quantités de bisphénol A qu’ils contiennent », précise Kaynoush Naraghi.

POLYINTELL a également développé récemment AFFINIMIP® SPE Chloramphenicol, solution de traitement des échantillons pour la recherche du chloramphénicol et de ses résidus dans les matrices alimentaires ou biologiques. Ces derniers développements portent à 16 le nombre de produits développés et commercialisés par POLYINTELL dans sa gamme de solutions de traitement des échantillons AFFINIMIP® SPE. Dans le domaine alimentaire, ses autres produits s’appliquent à la recherche de mycotoxines (patuline dans les produits à base de pommes, ochratoxine A dans les céréales, les vins, les épices et le café, zéaralénone dans les céréales et les aliments pour enfants, fumonisines et zéaralénone dans les matrices alimentaires à base de maïs). Dans le domaine de l’environnement, la gamme se concentre sur l’extraction sélective des oestrogènes naturels et synthétiques présents dans l’eau ou les matrices biologiques et sur l’extraction sélective des composés phénoliques présents dans l’eau, les cosmétiques et les matrices alimentaires ou biologiques. Dans le domaine des sciences de la vie et de l’industrie pharmaceutique, les produits proposés s’appliquent plus spécifiquement aux études toxicologiques pour la recherche pré-clinique et clinique, au diagnostic médical et aux contrôles antidopage. « Aujourd’hui, nous réalisons 60 % de nos ventes à l’étranger et nos produits sont vendus dans une dizaine de pays dont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie et le Japon. Nous commençons aussi à avoir des distributeurs en Chine, souligne la présidente de POLYINTELL. Parallèlement à son activité de développement et de commercialisation de ses propres produits, POLYINTELL propose des services de R&D à façon de solutions de purification et de séparation de composés adaptées aux matrices et aux analytes ciblés par ses clients.

Pour en savoir plus : http://www.POLYINTELL.com


Your email address will not be published.