close
Biomedical Diagnostics devient Theradiag et conforte son axe théranostic
Acteurs et Secteurs

Biomedical Diagnostics devient Theradiag et conforte son axe théranostic

Biomedical Diagnostics (BMD) change de nom pour devenir Theradiag. A travers cette nouvelle appelation, il s’agit pour la société de marquer son positionnement axé sur le développement et la commercialisation de tests théranostics pour les biothérapies. Cette évolution n’est cependant pas un virage radical pour BMD. « Ce changement de stratégie avait déjà été amorcé avec le lancement de la gamme Lisa Tracker® en 2011», explique son directeur général, Michel Finance (photo).

Depuis 2011, la société commercialise en effet la gamme de tests Lisa Tracker® pour le suivi des patients atteints de maladies auto-immunes et traités par des anti-TNFa. Ces tests constituent d’ores et déjà des outils théranostiques pour l’optimisation de la prise en charge des patients, en autorisant la réalisation du dosage concomitant du TNFa circulant, de l’anti-TNFa prescrit et des anticorps neutralisants que ceux-ci peuvent développer contre leur traitement. Actuellement, quatre tests spécifiques sont disponibles et permettent de doser respectivement l’infliximab (Remicade®), l’adalimumab (Humira®), l’etanercept (Enbrel®) et le certolimumab pegol (Cimzia®). « Nous allons lancer prochainement un cinquième kit pour le dosage du golimumab (Simponi®) et nous développons également des kits pour le suivi du traitement de la polyarthrite rhumatoïde par deux alternatives aux anti-TNFa, le rituximab (Rituxan® – anticorps monoclonal dirigé contre l’antigène CD20) et le tocilizumab (RoActemra® – anticorps monoclonal bloquant les récepteurs de l’interleukine-6)», précise le directeur général de Theradiag.

Vers l’acquisition de nouvelles technologies

Si la société vise à avoir la gamme la plus complète possible pour le suivi des traitements par des anti-TNFa et, plus largement, par des biothérapies, Theradiag mise également sur l’amélioration de ses kits Lisa Tracker® existants et travaille sur l’introduction d’un dosage supplémentaire basé sur l’utilisation de plusieurs marqueurs. « Un premier brevet a été déposé l’année dernière, indique Michel Finance. Nous développons également l’automatisation des tests Lisa Tracker® et un premier robot est entré en fonction dans un hôpital du Royaume-Uni le mois dernier.» Enfin, Theradiag compte conforter son positionnement en se dotant de nouvelles technologies qu’elle ne maîtrise pas encore.  « Nous envisageons d’acquérir une plateforme dans le théranostic qui nous permettrait de développer des kits en biologie moléculaire, et non plus seulement des kits en sérologie», précise Michel Finance.

Anne-Lise Berthier, rédactrice en chef de BioPharmAnalyses

© BioPharmAnalyses. Toute copie, diffusion, distribution, reproduction partielle ou totale  des informations publiées sur BioPharmAnalyses sont interdites sans accord préalable de la direction de la publication.


Your email address will not be published.