close
Bertin Pharma : une offre renforcée à l’international et en formulation
Acteurs et Secteurs

Bertin Pharma : une offre renforcée à l’international et en formulation

Au moment où Bertin Pharma vient de racheter le site de R&D de Johnson&Johnson Beauté Santé France à Martillac, son directeur Xavier Morge (photo) dresse le bilan de l’année 2013 et présente les objectifs de cette filiale de Bertin Technologie pour 2014.

BioPharmAnalyses : Quel bilan dressez vous des activités de Bertin Pharma en 2013 ?

Xavier Morge, directeur de Bertin Pharma : Nous avons constaté une progression de notre chiffre d’affaires opérationnel en 2013 et visons une croissance de 20 % cette année. Dans le contexte actuel, le marché le plus solide pour un groupe comme le nôtre est celui des sociétés de taille moyenne, qu’elles soient françaises ou européennes, et des organismes publics qui ont encore des moyens de financement. 2013 a été une année de transition pour Bertin Pharma. Jusqu’à présent, notre activité bénéficiait d’un « trépied » constitué de la big pharma, des entreprises pharmaceutiques de taille moyenne et des start-up. Deux de ces familles de clients sont dans un contexte difficile. Les start-up ont des problèmes pour lever des fonds et l’appauvrissement de leurs moyens financiers a un impact direct sur leurs projets en développement. Elles ont du mal à prendre des décisions et à mener à bien leurs travaux. Parallèlement, la big pharma réalise de moins en moins de travaux en Europe et les cycles de décisions y sont de plus en plus longs. Cette tendance se conjugue à la réduction du nombre de produits en développement dans l’industrie pharmaceutique et au déplacement hors d’Europe des centres de décision pour la R&D.

BioPharmAnalyses : Quels ont été les évènements les plus marquants pour l’entreprise en 2013 ?

Xavier Morge : Trois temps forts regroupant nos différents secteurs d’activité ont marqué l’année 2013. Tout d’abord, Bertin Pharma a débuté la commercialisation d’une gamme de kits de dosage de protéines membranaires. Cette technologie est issue de la start-up japonaise Proteomedix Frontiers avec laquelle Bertin Pharma a conclu un accord en 2012 pour l’obtention des droits et la licence mondiale à la fois pour les kits prêts à l’emploi et pour les prestations associées. Cette opération nous a permis d’aller vers des grands comptes qui, jusqu’à présent, s’adressaient à des acteurs internationaux. L’année 2013 a aussi été marquée par une inspection de la FDA que nous avons passée avec succès dans le cadre de la demande d’autorisation de mise sur le marché d’un produit développé par un de nos clients. L’inspection n’a conduit à aucune remarque des auditeurs de l’agence et notre site bordelais a été habilité pour la réalisation des prestations d’analyse nécessaires à la libération des lots commerciaux de ce médicament destiné à être commercialisé aux Etats-Unis. Ce résultat montre notre capacité à être aux standards américains.

L’autre évènement important de 2013 a été le symposium de lancement de la plate-forme technologique IDMIT (Infectious Diseases Models for Innovative Therapies) qui a été retenue dans le cadre du programme des investissements d’avenir. Cette plate-forme a été constituée par un consortium dont le CEA est le chef de file, avec la participation de l’Inserm, de l’Université Paris-Sud, de l’Institut Pasteur, de l’ANRS et de Bertin Pharma. Notre société intervient en tant qu’exploitant industriel de la plate-forme qui propose une infrastructure dédiée au développement de modèles animaux dans le domaine des maladies infectieuses. Dans ce projet, les compétences acquises soit par Bertin Pharma, soit par le CEA sont mises en commun afin de proposer une offre de services intégrée pour l’évaluation de la réponse immune in vitro et au niveau pré-clinique.

BioPharmAnalyses : Bertin Pharma a débuté 2014 sur les chapeaux de roue avec le rachat du site de Johnson&Johnson à Martillac près de Bordeaux. Ce site de R&D est plutôt orienté vers la R&D galénique des médicaments OTC. Que signifie cette opération pour Bertin Pharma ?

Xavier Morge : Le domaine des produits OTC englobe de nombreux enjeux, notamment en termes d’acceptabilité par le patient. Quand les produits sont amers, il faut pouvoir masquer le goût. Ces produits utilisent souvent des mélanges de principes actifs, ce qui peut poser des problèmes d’interactions. S’y ajoutent aussi des problématiques de vitesse d’action, certains principes actifs devant agir lentement et d’autres rapidement. Il y a donc là de vrais sujets d’innovation galénique qui finalement sont assez proches de ce que l’on fait quand on développe des génériques. Bertin Pharma est déjà actif dans le générique et commence aussi à l’être dans l’OTC, ce qui a motivé notre intérêt pour la reprise du site de R&D de Johson&Johnson Santé Beauté France. L’équipe qui nous rejoint a le même background scientifique, technique et réglementaire que l’équipe de notre site d’Artigues qui intervient dans le développement pharmaceutique. Avec les sites d’Artigue et de Martillac, la région bordelaise cristallise maintenant l’ensemble des compétences nécessaires pour mener à bien le développement pharmaceutique, analytique et galénique quelle que soit la nature du produit, qu’il s’agisse de produit éthique (produit chimique ou produit biotech) avec des principes actifs nouveaux, de génériques ou d’OTC qui, eux, s’appuient sur des principes actifs bien connus mais avec des enjeux galéniques différents. Bertin Pharma va également continuer à réaliser des travaux pour le compte du groupe Johnson&Johnson.

BioPharmAnalyses : Quels sont les principaux projets et objectifs de Bertin Pharma pour 2014 ?

Xavier Morge : Notre enjeu aujourd’hui se situe à l’international. Bertin Pharma a deux axes d’activité, une activité d’innovation et de R&D pour le compte de tiers, et une activité « Bioreagents » par laquelle nous développons, fabriquons et commercialisons des outils pour l’évaluation de l’efficacité ou de la toxicité des médicaments ainsi que des kits de dosage de biomarqueurs. Dans ce deuxième domaine d’activité, Bertin Pharma s’appuie sur un réseau d’une vingtaine de distributeurs aux Etats-Unis, au Japon et dans les différents pays européens et sur la filiale de Bertin aux Etats-Unis, Bertin corp. Nous réalisons déjà plus de 70 % de nos ventes à l’export mais il existe encore des gisements de progression significatifs lorsqu’on compare notre chiffre d’affaires en France et celui d’autres pays européens. Notre stratégie n’est pas de nous substituer à nos distributeurs, mais de nous positionner avec des personnels sur place dans les pays où les distributeurs ne nous paraissent pas suffisamment efficaces. C’est ainsi que nous avons maintenant un agent en direct en Italie et que nous recrutons un deuxième commercial en Angleterre. Pour l’activité études et services, notre objectif est de nous développer en Europe à partir de notre base nationale. Nous renforçons donc notre équipe commerciale pour viser le marché européen. Cette stratégie n’est pas nouvelle, mais nous l’accélérons.

Bertin Pharma continue également à développer des programmes d’innovation pour renforcer ses plateformes et proposer demain des offres différenciantes. La plate-forme acquise auprès du japonais Proteomedix Frontiers va nous conduire à sortir d’ici un an une nouvelle série de gammes de dosages de protéines membranaires impliquées dans les processus liés au cancer. Nous développons aussi des kits de dosage dans nos axes privilégiés des maladies métaboliques (diabète, obésité…) et de l’inflammation, avec des lancements prévus sur 2014 et les années suivantes. Nous mettons au point des offres nouvelles en pharmacocinétique (transporteurs, cytochromes) et des modèles animaux. En formulation, Bertin Pharma poursuit ses travaux sur l’amélioration de la biodisponibilité de produits peu solubles, sur les formulations de mélanges de principes actifs et plus largement sur la mise au point de formulations adaptées aux besoins du produit (formulations à libération differée et/ou étendue, formulations à libération controlée…).

Propos recueillis par Anne-Lise Berthier


Your email address will not be published.