close
37 sociétés retenues pour la Biovision Investor Conference
Actualités

37 sociétés retenues pour la Biovision Investor Conference

A l’occasion de Biovision 2013 qui se tiendra du 24 au 26 mars prochains à Lyon, 37 entreprises des secteurs biopharmaceutiques, medtech et de l’e-santé présenteront leurs projets aux participants de la première édition de la Biovision Investor Conference. Au total, l’ensemble de ces sociétés issues de 11 pays ont été sélectionnées parmi quelque 280 entreprises par un jury d’investisseurs internationaux actifs en Europe (1). Celles-ci recherchent un total de quelque 330 millions d’euros pour financer leurs projets de développement. Parmi ces sociétés, figurent 27 entreprises du secteur biopharmaceutique en provenance d’Allemagne, d’Autriche, d’Australie, de Belgique, du Danemark, d’Espagne, de France, d’Italie, du Royaume-Uni et de Suisse. Panorama de quelques unes d’entre elles et de leur actualité récente :

AlzProtect, société française dédiée au développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer et des maladies neurodégénératives. Cette dernière a reçu début mars le label « Entreprise Innovante des pôles» (EIP), label attribué à des jeunes entreprises particulièrement innovantes par un comité constitué d’experts des pôles de compétitivité, de représentants de fonds d’investissement membres de l’AFIC (Association Française des Investisseurs pour la Croissance), de business angels membres de France Angels, d’un représentant d’OSEO et d’un représentant de RETIS, réseau français de l’innovation qui regroupe 49 technopoles, 35 incubateurs, 38 Centres Européens d’Entreprises et d’innovation (CEEI), et 8 pôles de compétitivité. Ce label d’excellence commun aux pôles de compétitivité est destiné à augmenter la visibilité des entreprises innovantes auprès des investisseurs et à les préparer à lever des fonds. Dans le cas d’Alzprotect, la société cherche actuellement à financer les premiers essais chez l’homme de son composé neuroprotecteur AZP2006.

Anergis, société suisse spécialiste du traitement des allergies. La société a débuté en novembre dernier un essai clinique de phase 2 avec son produit AllerT pour le traitement des allergies au pollen de bouleau. Elle a également présenté fin février les données d’une étude préclinique avec son produit AllerR, candidat au traitement de l’allergie au pollen d’ambroisie.

Biosourcing, société française active dans le développement et la production de biomolécules et d’additifs à usage vétérinaire.

Bone Therapeutics, société belge spécialiste du développement de produits de thérapie cellulaire pour les pathologies osseuses. La société mène actuellement une étude clinique de phase 3 avec son produit de thérapie cellulaire autologue PREOB® pour le traitement de l’ostéonécrose.

Cytoo, société française développant des méthodologies et des produits pour l’analyse et le criblage des cellules.

DNATherapeutics, société française qui développe, à partir de la technologie « siDNA » (signal interfering DNA), de nouveaux médicaments anticancéreux destinés au traitement des tumeurs résistantes aux radiothérapies et aux chimiothérapies. Son premier produit, DT01, est actuellement en phase I en France pour le traitement du mélanome métastatique (NCT01469455).

Dorphan, société créée il y a deux ans par la la Fondation Sanfilippo Suisse pour le développement pré-clinique de candidats médicaments pour le traitement de maladies génétiques rares et orphelines. Quatre projets basés sur l’utilisation de molécules chaperonnes sont en cours pour la mise au point de traitements dans différents types de mucopolysaccharidoses (maladie de Sanfilippo, maladie de Morquio type B, maladie de Sly) et potentiellement dans d’autres maladies de surcharges lysosomales.

Ecrins Therapeutics, spin-off de l’Institut des Neurosciences et de l’université Joseph Fourier de Grenoble dédiée à la découverte et au développement de nouvelles molécules anticancéreuses. Son produit phare, l’ET-D5, est une petite molécule agissant via la destruction des vaisseaux sanguins alimentant la tumeur et un blocage de la division cellulaire.

Enterome, société française spécialisée dans le développement de biomarqueurs et de médicaments dans le domaine des maladies chroniques liées à des anomalies de la flore bactérienne intestinale, en particulier des maladies hépatiques et des maladies inflammatoires chroniques intestinales. Les technologies de la société ont été développées au départ à l’INRA dans le laboratoire de Dusko Ehrlich.

Epitherapeutics, société danoise spécialisée dans le développement de médicaments anticancéreux ciblant les enzymes impliquées dans la régulation de la transcription, en particulier des histones deméthylases et des méthyltransférases.

Eydo Pharma, société française dédiée au développement des systèmes d’administration de nanomédecines naturelles pour le traitement des infections microbiennes.

GeNeuro, société franco-suisse travaillant au développement de nouveaux traitements des maladies neurodégénératives. La société a débuté un essai de phase 2 à l’automne dernier avec l’anticorps monoclonal GNbAC1, candidat au traitement de la sclérose en plaques.

Genkyotex, société suisse spécialisée dans le traitement des maladies liées au stress oxydatif. L’entreprise développe des inhibiteurs des enzymes produisant les superoxydes à l’origine des radicaux libres et a présenté ses résultats de phase 1 avec le GKT137831, candidat au traitement de la néphropathie diabétique, au congrès annuel de la société américaine de néphrologie en novembre dernier.

Genticel, société française développant des vaccins contre les papillomavirus humains. Un essai de phase 1 a été finalisé avec succès à l’automne dernier avec son principal candidat ProCervix®.

Glyconova, société italienne développant les applications de la glycobiologie pour le traitement de cancers. Ses travaux ciblent notamment l’inhibition de la synthèse d’héparane sulfate, polysaccharide essentiel à la croissance tumorale et interagissant avec des protéines structurales et des facteurs  impliqués dans la signalisation cellulaire.

GMP Orphan, société française dédiée au traitement de maladies rares via le repositionnement thérapeutique de médicaments tombés dans le domaine public.

Innavirvax, société française spécialisée dans la R&D de diagnostics et de traitements de solutions thérapeutiques et diagnostiques de pathologies liées à des dérégulations immunitaires. La société a terminé à la fin de l’année dernière une étude de phase 1/2a  avec VAC-3S, son vaccin immunothérapeutique et immunoprotecteur dans le traitement des infections liées au VIH. Elle vient de présenter les derniers résultats intermédiaires de cette étude lors de la 20ème édition de la CROI (Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections) qui s’est déroulée à Atlanta au début du mois.

Mindseed Labs, société italienne développant une plateforme pour la découverte d’anticorps thérapeutiques.

Mosaic Biomedicals, société espagnole issue de l’Institut d’Oncologie du Vall d’Hebron et axée sur le développement de thérapies personnalisées capables d’éliminer les cellules souches cancéreuses.

Picoseq, société française issue de l’Ecole Normale Supérieure et proposant une nouvelle approche mécanique du séquençage d’ADN.

Probiodrug, société allemande spécialisée dans le développement de petites molécules ciblant des kinases et des protéases pour le traitement de maladies inflammatoires chroniques ou lde a maladie d’Alzheimer. A la fin de l’année dernière, la société s’est associée avec sa compatriote Evotec pour la mise au point et la validation de tests aptes à faciliter le développement préclinique et clinique d’inhibiteurs d’une enzyme impliquée dans la pathogénèse de la maladie d’Alzheimer, la glutaminyl cyclase.

Trophos, société française développant de nouveaux traitements dans des indications en neurologie et cardiologie. L’entreprise a annoncé fin février les résultats de l’analyse intermédiaire de son étude pivot avec l’olesoxime dans l’amyotrophie spinale. L’essai qui a recruté plus de 160 patients doit prendre fin en septembre prochain, lorsque tous les participants auront suivi le traitement pendant deux ans.

TxCell, société française impliquée dans le développement d’immunothérapies cellulaires pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques sévères. L’entreprise a achevé l’année dernière une étude de phase 1/2 avec son produit d’immunothérapie cellulaire Ovasave® candidat au traitement de patients atteints de la maladie de Crohn et réfractaires aux traitements existants. La société travaille maintenant à la réalisation d’une étude de phase 2b internationale dans la même population de patients.

Vitamfero, société française appliquant une nouvelle approche vaccinale basée sur un vaccin vivant attenué pour développer de nouveaux vaccins antiparasitaires en santé vétérinaire.

XL-protein, société allemande ayant mis au point une technologie permettant de prolonger la durée de demi-vie plasmatique des protéines thérapeutiques. Cette dernière fait l’objet depuis la fin de l’année dernière d’un accord avec le groupe Wacker, accord qui ouvre à ses clients l’accès à cette plate-forme.

(1) Les investisseurs ayant participé à la sélection des dossiers des entreprises sont Abingworth, Advent Venture Partners, Atlante Ventures, Auriga Partners, Boehringer Ingelheim Venture Fund, Burrill & Company, CEA Investissements, CDC entreprises, Delta Partners, DSM Venturing, Earlybird Venture Capital, Eclosion, Entrepreneurs Fund Management LLP, Evonik, Forbion Capital Partners, Fountain Health Partners, Global Life Sciences Ventures, GSK Pharmaceuticals, Kreos Capital, Medtronic Europe, Merck Serono Ventures, Merieux Developpement, NGN Capital, Omega Funds, Seroba Kernel, Seventure, Sofimac, Sofinnova Partners, Sunstone Capital, TVM Capital, VI Partners AG, Wellington Partners Venture Capital.

Pour en savoir plus : http://www.biovision.org/investor-conference.html
Pour s’inscrire : http://biovision.inviteo.fr/ic/


Your email address will not be published.